Jean Visage et le RSI...

Monsieur Jean VISAGE a l’opportunité de créer son entreprise de plomberie-chauffage car son employeur a décidé d’abandonner cette activité traditionnelle. Plusieurs clients sont prêts à le suivre car il a une bonne réputation de professionnel. Il va créer une EURL au capital de 10 000 € en optant pour l’IS.

Il a 35 ans, marié à Clémence et est papa de deux fillettes. Il a toujours été salarié. Le fait de ne plus avoir de salaire à la fin du mois l’inquiète un peu. Il n’est pas demandeur d’emploi mais son employeur, avec qui il a d’excellents rapports et qui l’encourage, lui a proposé une rupture conventionnelle. Il ne sait pas quoi lui répondre !

 

Mais ce n’est pas le plus urgent. En effet, il va devoir surtout répondre à son épouse qui est très inquiète : « Tu ne vas plus avoir de Sécurité Sociale. Qui va nous rembourser les soins si l’un d’entre nous tombe malade ? » Jean a consulté le site de l’APCE, il a dégrossi cette question.

 

Que va lui répondre Jean ?

REPONSE 1 : les 9 réponses seront en ligne sur le site passeportcreation.fr  le jeudi 12 décembre 2013

Clémence continue : « Et si tu es malade ? Si tu as un accident ? Est-ce que tu auras un revenu tous le mois ? »

 

REPONSE 2

Clémence se calme un peu. Mais elle persiste : « C’est pas pour te décourager, mais imaginons le pire avec la crise : si dans 2 ou 3 ans, il y avait moins de travail ? Si tu devais déposer le bilan ?

 

REPONSE 3

Clémence est rassurée par les réponses de son mari. Mais c’est elle qui gère tous les jours le budget du ménage. « Une dernière question, Jean : si tu n’as plus de salaire, tu vas te payer comment ? Parce que les remboursements de la maison, le caddy toutes les semaines, les vêtements des enfants … il faut bien les payer ! »

 

REPONSE 4

Jean a réconforté Clémence. Il s’en est bien tiré ! Mais de son côté, il veut aller plus loin. Les charges sociales des salariés, c’est facile : c’est l’employeur qui les calcule et qui les paye. Mais comment calculer les charges sociales quand on n’est pas salarié ?

 

REPONSE 5

C’est un peu compliqué au début mais Jean a compris le principe : on calcule les charges non pas tous les mois car les Caisses ne connaissent le revenu annuel de l’entrepreneur que quelques mois plus tard, après la clôture des comptes. Mais Jean veut aller plus loin. Concrètement, combien va-t-il payer si sa rémunération annuelle de Gérant est de :

  • 13.500 € en 2013
  • 18.000 € en 2014
  • 18.000 € en 2015
  • 18.000 € en 2016                

NB : Pour simplifier, on calculera les charges sociales sur la base de 45%

 

REPONSE 6  

Jean fronce les sourcils : « C’est cher le RSI ! ». Mais il se reprend, il faut toujours comparer. S’il avait été salarié, par exemple s’il avait choisi le statut de SASU, il aurait payé combien ?

 

REPONSE 7

Jean se gratte la tête. Il pense à la remarque de Clémence. Et si, dans quelques années, le chiffre d’affaires s’effondrait, si je n’avais plus de trésorerie pour payer les charges sociales calculées sur « les bonnes années ». Comment faire ?

 

REPONSE 8

« Et si on reparlait de la rupture conventionnelle ? », se dit Jean. « Est-ce qu’il y a un intérêt à être demandeur d’emploi ? J’ai entendu parler de l’ACCRE, de la NACRE… C’est bien compliqué tout ça ! »

 

REPONSE 9

En conclusion : voyez-vous un intérêt pour Jean d’accepter la rupture conventionnelle proposée par son employeur ?

Je m'inscris
gratuitement au programme
Passeport Création

Envie de réussir votre création d’entreprise ?

Nous avons un programme d’accompagnement adapté
pour vous donner les 5 clés de la réussite !